Applied Concept ARB

E.E a testé le CompuChess

Mai 1978

Mai 1978

par le Pr. Mazettovich

Il est petit (à peine plus grand qu'un livre de poche), il est léger (270 grammes) et il est même joli dans son habillage d'acajou et d'aluminium brossé. Signe particulier : joue aux échecs.

Il s'agit en effet du dernier-né des micro-ordinateurs échiquéens, le CompuChess.

Partenaire toujours disponible, il fera tout pour vous être agréable : c'est vous qui décidez de sa force (six niveaux de jeu : du 1 débutant jusqu'au 6 analyse) ; vous voulez faire une partie complète ? soit ; vous voulez lui imposer un début ? il est d'accord ; vous désirez jouer à partir d'une position donnée sur l'échiquier ? il vous suffit de lui indiquer l'emplacement des pièces et il accédera à votre désir.

Vous avez gaffé et vous voulez reprendre votre coup ? il acceptera sans rechigner. Vous pouvez même tricher : il ne vous fera aucune observation et continuera à jouer loyalement, lui.

Au niveau 1

il vous répond en une fraction de seconde, mais c'est un vrai débutant et vous le piégez facilement :

Blancs : E.E. Noirs : CpC (niv. 1)
1. e4 e5 2. Cf3 Cf6 3. CXe5 CXe4 ? 4. Del Cf6 ?? 5. Cc6+ Ce4 6. CXd8 évidemment...

Au niveau 2

il réfléchit quelques secondes avant de répondre, et son jeu est celui d'un amateur pratiquant occasionnellement notre jeu :

Blancs : E.E. Noirs : CpC (niv. 2)
1. e4 e5 2. Cf3 Df6 (il ne connait pas la théorie et doit la réinventer à chaque fois) 3. Cc3 Fb4 (?) 4. Cd5 Dd6 5. c3 Fc5 (?) 6. d4 exd4 7. cxd4 Fxd4 ? (Un cadeau typique de joueur occasionnel) 8. Dxd4 f6 9. Fc4 b6 10. Cxc7+ Dxc7 11. Dd5 Fb7 ? (Il voit la Ta8 en prise, mais pas la menace de mat) 12. Df7+ Rd8 13. Df8+ et, quelques secondes plus tard, il répond LOSE (perdu).


Au niveau 3

les choses sont plus sérieuses : pas de pièces en prise ! de plus il commence à voir les menaces : s'il est en difficulté, il vous prévient qu'il va réfléchir quelques minutes; allez-vous chercher une boisson chaude ou fraîche, revenez de temps à autre jeter un petit coup d'œil sur l'affichage lumineux ; bientôt la réponse sera là.

Nous avons donné à CpC une position de RD contre R pour voir :

Blancs (E.E.) Rh6.
Noirs (CpC) niv. 3 : Rf4, DeS.
1. ... Rg4 2. Rh7 Rg5 3. Rg8 Rg6 4. Rf8 Dd6+ 5. Re8 (va-t-il voir le pat ?) 5. ... Dc7 ! 6. Rf8 Dd8+.

Au niveau 4

CpC réfléchit plus longuement et…joue mieux. Ses faiblesses principales ? la stratégie et les ouvertures.

Estimons-le dans notre variante favorite :

Blancs : E.E. Noirs : CpC (niv. 4)
1. e4 e5 2. Cf3 Cc6 3. Fc4 Fc5 (coups imposés à CpC. Les suivants sont libres) 4. c3 Cf6 5. d4 exd4 6. cxd4 Fb4-I- 7. Cc3 Cxe4 8. 0-0 Cxc3 ? (8. ... d5 !) 9. bxc3 Fxc3 10. Fa3 Fxa1 11. Tel+ Ce7 12. Fxe7 Dxe7 13. Txe7+ Rxe7 14. Cg5 Fb2 15. Del+ Rf6 16. De5+ Rg6 17. Fd3+ Rh6 18. Cxf7+.

Ajoutons que les Blancs étaient menés par notre estimé directeur. Nos lecteurs auront remarqué que, bien qu'on ne le voie pas souvent devant un échiquier, il sait jouer aux échecs et même manie remarquablement l'Italienne. (Au fait permettons-nous de lui rappeler cette petite augmentation dont nous lui parlions il y a quelque temps...)

Les niveaux 5 et 6

sont en cours d'expérimentation . Les temps de réflexion de CpC augmentant alors considérablement, nous avons pour l'instant peu de matière à ces niveaux, (et nous avons réalisé un petit tour de force pour cette présentation ultra rapide), mais nous reviendrons prochainement sur ce sujet.

Pour clore (provisoirement)

ces quelques essais, nous avons monté diverses provocations destinées à ficher ce partenaire si courtois ; nous avons, entre autres, entré sur l'échiquier la position suivante.

Blancs : E.E. : Rg4.
Noirs : CpC (niv. 4) : Rd3, Dc3, Th8 puis nous avons joué avec détermination 1. Rh4 ! ! mais CpC a suavement fermé le réseau de mat par 1. ... Dg7, tout en nous prévenant aimablement que notre Roi était en échec...

Il y a pourtant une chose qu'il ne supporte absolument pas : que l'on nargue sa Dame. Si par exemple nous jouons maintenant 2. Rh3, il ne réagit pas spécialement ; mais 2. Rg3 provoque un LOSE très sec, et une vérification de la position nous montre qu'il a anéanti ce Roi impudent.

Ce que montre qu'on peut être tout électronique, plein de circuits intégrés, de quartz et de diodes, et réagir comme un vulgaire humain...

Pr MAZETTOVICH.

24/03/2019