Applied Concepts ARB
Aout 1981

Aout 1981

A propos d'ordinateur : par P.Nolot

Novag, une nouvelle famille de joueurs d'échecs électroniques.

Après Fidelity Electronics et Applied Concepts, puis Hegener et Glazer (Mephisto), voici qu'une quatrième marque d'ordinateurs d'échecs appara t sur le marché : Novag.
C'est une gamme très complète que cette firme de Hong-Kong va, petit à petit, proposer au public.

- Depuis deux mois, le Micro Chess est en vente au prix de 790 F. C'est un petit échiquier de poche disposant de 4Kb de mémoire et d'une gamme de prestations remarquable pour sa catégorie : mémoire, touche de retour en arrière, système à sensor qui permet d'éviter la pénible manipulation d'un clavier, fonctionnement avec pile ou secteur.

Mais la force du programme est bien modeste et seuls les enfants et les débutants prendront réellement plaisir à jouer avec ce petit adversaire qui ne semble pas savoir que pour roquer, le Roi ne doit pas traverser un échec, et qui confond parfois le pat et le mat !

- Depuis un mois, la pendule d'échecs à quartz est en vente au prix de 800 F. Elle fonctionne pendant 100 heures avec des piles alcalines. Elle peut être connectée aux trois appareils de la marque : Super Sensor 4, Savant et Robot, ou bien servir comme une pendule normale pour deux joueurs humains.

- Ce mois-ci ou le mois prochain sera mis en vente le Savant, le plus fort programme de la marque à un prix voisin de 3 200 F. C'est Dave Kittinger, le programmeur de Mychess, qui l'a mis au point. Il sera sans doute l'égal des meilleures machines actuelles si j'en juge par les quelques tests que j'avais pu soumettre à l'un de ses prototypes en février dernier à Nuremberg.

On constate que le Savant réussit les meilleures performances à ce jour pour le problème 2, mais surtout pour la finale 1. Dans ce dernier cas le temps très court s'explique parce que le Savant est la première machine qui "connait" la règle du carré. Il voit donc presque instantanément que par Fxe4 + il fait sortir le Roi noir du carré pour son pion b5 si le Roi prend le Fou. Un progrès important qui devrait améliorer sensiblement le niveau du programme en finale.

- Le Robot sera mis en vente dans quelques mois à un prix de l'ordre de 6 000 F. Doté du même programme que le Savant, le Robot, comme son nom l'indique, déplacera, à l'aide d'un bras, automatiquement les pièces jouées par l'ordinateur.
Il pourra d'ailleurs jouer contre lui-même et déplacer ainsi, tour à tour, les pièces blanches et noires. Comme le Savant, le Robot aura 10 niveaux de jeu et 24 K de mémoire.

Le Super Sensor IV sera commercialisé au mois de septembre à un prix voisin de 1 500 F. Huit niveaux de jeu, 8 K de mémoire, système sensory, il permettra de revenir jusqu'à 5 coups complets en arrière.

Le Super Sensor IV comme le Savant et le Robot sera un appareil modulaire.

La gamme Novag est importée en France par I.T.M.C. (Courbevoie).

Module Grünfeld

Applied Concepts Grundfeld.jpg

Applied Concepts Grundfeld.jpg

Un gros livre d'ouvertures intéressant, mais bien cher.

Nous avons eu l'occasion, lors du tournoi de Paris, de découvrir le module d'ouvertures Grünfeld destiné au Modular Game System et à la Great Game Machine .

Il s'agissait là d'un prototype, et il est toujours possible que le produit commercial définitif soit légèrement différent; mais nous ne le pensons pas, car ce module n'est jamais qu'un gros livre d'ouvertures : près de 300, semble-t-il.
Chaque ligne compte en moyenne une vingtaine de demi-coups : 10 coups blancs, 10 coups noirs. Mais les variantes peu connues peuvent n'être dotées que de 5 ou 6 demi-coups, cependant que les ouvertures les plus jouées, sicilienne en particulier, peuvent atteindre parfois 40 demi-coups.
Lorsque le module arrive au bout de sa variante, ou que vous le sortez prématurément de celle-ci par un coup qu'il ignore, il vous indique sur l'écran END OF BOOK , puis clignote en réclamant le module Morphy, affichant MID GAME .
Il suffit alors de mettre la position en mémoire et de procéder à l'échange des modules, et l'on peut reprendre la partie.

Intéressant : il joue généralement les interversions de coups. Exemple : Gambit de la Dame : 1. d4 d5 2. c4 e6 3. Cc3 Cf6 4. cxd5 exd5 5. Fg5, et maintenant il joue soit 5. ... c6 6. e3 Fe7 7. Fd3 0-0, soit 5. ... Fe7 6. e3 0-0 7. Fd3 c6. Cela n'a l'air de rien, mais jusqu'ici aucune machine ne connaissait cette subtilité, et il était donc particulièrement facile de sortir n'importe quel programme de sa bibliothèque; ce sera plus difficile avec Grünfeld .

De même qu'il ne sera plus aussi aisé de le faire tomber dans les pièges d'ouverture connus. Les deux exemples que je signalais dans l'article sur Morphy (voir E.E n 270), ne sont plus valables pour Grünfeld qui, après : 1. d4 d5 2. c4 e6 3. Cc3 Cf6 4. Fg5 Cbd7 5. cxd5 exd5 joue le coup du livre 6. e3, et non plus Cxd5??

Après 1. e4 e6 2. d4 d5 3. e5, Grünfeld joue, bien sûr, c5. Le choix des variantes est évidemment discutable. Il me semble que l'on a trop cherché à appâter le joueur de compétition en proposant des variantes très peu connues, mais que l'on a un peu oublié le joueur amateur, en laissant par exemple complètement tomber la partie Italienne : une seule ligne et encore seulement sur 6 coups I 1. e4 e5 2. Cf3 Cc6 3. Fc4 Fc5 4. c3 Cf6 5. d4 e x d4 6. c x d4 Fb4+ .

Avoir oublié le Giuoco Pianissimo 4. d3, voilà qui décevra beaucoup de joueurs qu'intéressent beaucoup moins huit variantes subtiles de la partie Ecossaise.

Malgré tout, ce module donne incontestablement à Applied Concepts une supériorité évidente dans le domaine des ouvertures sur tous ses concurrents.

Beaucoup de joueurs prendront plaisir à étudier les ouvertures sur leur machine, alors que la consultation de l'Encyclopédie les aurait rebutés.

Deux critiques toutefois :

- II n'est pas possible de choisir la ligne que l'on veut; il faut s'en remettre au hasard.
- Le prix annoncé, environ 800 francs, est beaucoup trop élevé pour ce qui n'est après tout qu'un livre de récitation. Soyons justes et signalons que la responsabilité de l'importateur français et des vendeurs n'est absolument pas en cause, car Grünfeld est vendu plus de 110 $ aux Etats-Unis. Une gourmandise qu'Applied Concepts risque de payer par des ventes inférieures à ses espoirs.

Challenger Champion

Premier appareil de la 4e génération.

La non-participation du Challenger Champion au récent tournoi de Paris aurait pu faire croire que ses promoteurs craignaient de remettre sa réputation en jeu après ses victoires totales de Londres et San José en septembre 1980.
Il n'en est rien, car nous venons d'avoir en mains, pendant quelques heures, un de ses prototypes qui devrait être semblable à la production commerciale prévue pour septembre ou octobre. Disons-le tout net, cet appareil est le premier représentant d'une nouvelle génération, la quatrième, et marque un progrès important par rapport à ceux de la génération précédente (Boris, Sargon 2,5, Mephisto, Morphy).

Nous lui avons fait subir nos quinze tests et il a obtenu le meilleur résultat partout.
Les finales 2 et 3, qui faisaient sécher tous ses rivaux, ne lui résistent respectivement que 26 et 51 secondes. Le problème 5 qui rendait fous les Chess Challenger est réglé en 43 secondes, alors que le problème 6, qui était résolu par le seul Mephisto mais en près de 4 heures, ne tient que 23' 44".

Nous ne publierons la grille des résultats que lorsque nous aurons en main le produit commercial, car de mauvaises surprises sont toujours possibles.

C'est dans les finales que le Sensory Challenger Champion , qui a exactement le même aspect extérieur que le Voice Sensory Challenger commercialisé depuis dix mois, a réalisé le plus de progrès. Il connait désormais la règle du carré, ce qui lui permet, par exemple, de trouver la clé de la finale 1 en... une seconde. Il n'a en effet plus besoin d'aller jusqu'au bout de la variante pour constater que le sacrifice du Fou fait sortir le Roi adverse du carré de son pion.

Nous avons vérifié dans beaucoup d'autres positions de finales; il joue toujours de façon décente, se créant facilement des pions passés. Ainsi dans la position ci-contre, il joue immédiatement b4! Cela semble évident, mais les appareils de la génération précédente ne trouvaient pas ce coup évident pour les humains.

Dans le milieu de jeu, le Sensory Challenger Champion va très vite, trouvant bien souvent des combinaisons sur 5 demi-coups en moins de 3 minutes. Toutefois, la combinaison 3 lui pose des problèmes; il ne la résout qu'en 8'40", ce qui est encore assez loin du temps de tournoi.

Seules les ouvertures n'ont pas été améliorées; la bibliothèque est exactement la même que sur le Voice Sensory Challenger. La gestion globale de son temps, le retour possible en arrière sur 30 demi-coups, l'affichage possible de la profondeur de la réflexion, un niveau spécial pour la résolution des mats en N coups, font de de nouveau produit de Fidelity Electronics un appareil très complet qui donnera bien du fil à retordre aux joueurs de 3e catégorie et inquiétera les plus faibles 2e catégorie.

Un point noir tout de même, on parle d'un prix public de 4 200 F à 4 500 F.

Les époux Spracklen viennent de frapper un grand coup; attendons et espérons la réaction de Novag, Applied Concepts, Sicys et Hegener.