1986

Numéros...

Europe Echecs No 325

Janvier 1986

A propos d'ordinateur : par P.Nolot
- Constellation Expert :
fort, beau, pratique ... et pas trop cher. Bravo Novag.

Novag nous offre enfin un très bel auto-répondeur en bois de 40*48cm. Celui-ci nous rapelle d'ailleurs beaucoup le Mephisto Exclusive, il est probable que l'échiquier est fabriqué dans la même usine allemande.

Coté fonctions
Quelques améliorations par rapport au Super-Constellation, mais moins qu'on ne pouvait l'espérer, car le Constellation Expert n'ayant pas d'écran d'affichage ne peut toujours pas donner son évaluation de la position ou du temps de la partie.

Les niveaux sont au nombre de 29 plus les niveaux problèmes.

Conclusion du test :
Les quelques parties rapides effectuées me laisse croire qu'il constitue un progrès par rapport à l'Elite A/S 2 et qu'il devrait donc se situer au moins au niveau du Super Constellation.

Constellation Expert


  Constellation Expert Super Constellation Elite A/S 4 - 5 MHZ Le meilleur Temps
PB6 2" 17" 13" Constel. Expert 2"
PB7 7'18" 16'2" 8'34" Conchess H 1'41"
PB8 40'20" 2h37'30" 2h53' Mephisto 3 13"
PB9 1'56" 4'14" 25" Prestige 22"
CB3 49" 53" 28" Conchess H 8"
CB4 1'35" 6'7" 2'1" Mephisto Mobil 6"
CB5 5h40' 10h35' 12" Turbostar 35"
CB6 18" 12" 1'1" Constellation 3.6 10"
CB7 22'20" 18'35" 24'25" Conchess H 18'2"
CB8 3'58" 5'45" 1'31" Turbostar 11"
Fin4 / / / Mephisto Mobil 4h30'
Fin5 3'20" 4'31" 6'7" Conchess H 1'24"
Fin6 1'41" 4'34" 28" Elite A/S 5 MHZ 28"
Fin7 12h31' / 13h18' Turbostar 44'40"

Europe Echecs No 326

Février 1986

A propos d'ordinateur : par P.Nolot

Des tests qui résistent au progrès.

L’idée de soumettre toutes les machines jouant aux Échecs à une série de tests est dûe au professeur Mazettovitch qui, en mai 1979, présenta les trois premiers problèmes et les deux premières combinaisons aux ancêtres que sont aujourd'hui «Boris», «Chess Challenger 10», «Sargon I» et «Micro-chess 2.0».

Cette grille de tests s'étoffa au fil des années avec des problèmes plus difficiles (3 et 4 coups au lieu de 2), des combinaisons plus profondes, et des finales. Mais les progrès ultra rapides des machines dans le domaine combinatoire entre 1979 et 1982 firent que notre grille de tests eut besoin d'un sérieux coup de dépoussiérage en octobre 1982.

Nous publiâmes alors dans le numéro 286 une nouvelle grille de quatorze tests nettement plus difficiles.
Quarante mois plus tard nous republions ces quatorze tests, car les nouveaux lecteurs nous demandent souvent ce fameux numéro 286 malheureusement épuisé. Fallait-il encore modifier certains tests pour leur substituer des diagrammes plus difficiles?

Il ne semble pas, car presque tous ont tort bien résisté à l'usure du temps et aux progrès des programmes. Ainsi les finales 4 et 7, qui sont des problèmes d'opposition, ne sont-elles toujours pas résolues clans des temps acceptables par les trente-quatre programmes testés depuis quatre ans (on verra dans un prochain article que le Mephisto Amsterdam rend cette phrase caduque). Il m'a semblé intéressant de republier dans une immense grille grille l'ensemble des résultats des tests pour ces trente-quatre programmes analysés depuis quarante mois. Et pour rendre la chose plus utile, j'ai pour chaque test donné trente-quatre points au programme le plus rapide, trente-trois au suivant et ainsi de suite, mais 0 point aux programmes qui ne trouvent pas la solution en 24 heures.

Europe Echecs No 327

Mars 1986

A propos d'ordinateur : par P.Nolot
Les machines confirment leurs progrès dans l'Open semi-rapide d' Aubervilliers.

A Aubervilliers depuis cinq ans les ordinateurs d'Echecs font un peu partie des meubles. Chaque année le dernier week-end de janvier ils prennent le chemin du gymnase Guy Moquet pour essayer de démontrer leurs progrès dans une épreuve dont les contraintes de temps (parties d'une demi-heure) leurs conviennent tout a fait. Les organisateurs traitent d'ailleurs ces puces électroniques avec de plus en plus de déférence puisque cette année ils les assimilèrent pour la première fois à des joueurs de deuxième catégorie et non plus à des non déterminés comme de 1981 a 1985. Avantage de cet honneur : disposer de plus de temps en cas d'affrontement avec un joueur classé au delà de 2000 Elo. Inconvénient: disposer de moins de temps en cas d'affrontement avec un joueur à moins de 1800 Elo.

Disons tout de suite que Jacques Vernadet a visé juste avec cette assimilation des machines, puisque parmi les 66 joueurs de deuxième catégorie (de 1800 à 1990 Elo), elles prirent respectivement les 3° (Mephisto Amsterdam), 7°- (Constellation Expert), 14° (Elite Avant-garde), 34° (Conchess H) et 45° place (Turbostar Kasparov).

Au classement général,

sur 584 classés, cela donne:

Mephisto Amsterdam 35°, 9 sur 11, en fait 6/8 puisque les deuxième catégorie ne rentraient qu'à la 4° ronde.
Constellation Expert 43° 9 sur 11 (6/8 réel)
Elite Avant-Garde 82° 8 sur 11 (5/8 réel)
Conchess H 156°' 7 sur 10 (4/7 réel)
Turbostar 197' 7 sur 10 (4/7 réel)

La F.F.E. contre les ordinateurs


Début janvier le conseil d'administration de la F.F.E. a voté plusieurs mesures visant à interdire l'accès des tournois qu'elle homologue aux ordinateurs d’Echecs.
Cette mesure dont le moins qu'on puisse dire est qu'elle ne va pas dans le sens de l'histoire privera donc de nombreux organisateurs de tournois - à commencer par ceux du championnat de France - des droits d'inscription importants jusque-là versés par les firmes importatrices.
Elle relancera également le tournoi hommes-machines (organisé par la Librairie St Germain - Europe Echecs et Belfort Echecs) qui n'avait plus tellement de raisons d'être lorsque les machines pouvaient être jugées dans quelques Opens importants (Montpellier - Championnat de France - Metz - Dinard - etc.)
Au début du 20' siècle les cochers de fiacre firent tout ce qu'ils purent pour entraver le développement de l'automobile. Avec le succès que l’on sait.

Publié avec l'aimable autorisation de Pierre Nolot.