Applied Concept ARB

Echecs: championnat du monde des ordinateurs ...

C'est à Linz, en Autriche qu'ont eu lieu du 25 au 29 septembre dernier, Les troisièmes championnats du monde d'échecs sur ordinateurs.

Les premiers championnats du monde en 1974 avaient vu la victoire du programme soviétique Kaïssa.

En 1977, Chess 4.6 l'avait emporté devant Kaïssa et Belle : les Américains avaient ainsi pris leur revanche sur les Soviétiques.

Cette année, 18 programmes étaient en compétition, beaucoup plus que lors de toutes les compétitions précédentes : huit des Etats-Unis, trois du Canada, trois de Grande-Bretagne, deux d'Allemagne de l'Ouest, un de Suède et Kaïssa, le Soviétique.

Classement final :

1. Belle (USA) ;
2. Chaos (USA) ;
3. Duchess (USA) ;
4. L'Excentrique (Canada) et Chess 4.9 (US) ;
5. Ka
ïssa (URSS)...

Certes, ce classement est sujet à caution ; ainsi rien ne prouve que l'Excentrique n'aurait pu obtenir la seconde place avec un tableau plus favorable, il a en effet fait partie nulle avec le second et n'a pas rencontré le troisième.

Seule conclusion indiscutable : Belle était bien le plus fort de tous à cause de l'incroyable puissance de son hardware. Il envisageait, parait-il, quelque 160 000 positions en une seconde !

... et tournois de petites machines

Page d'accueil du logiciel Mychess

Page d'accueil du logiciel Mychess

Début septembre se sont déroulées à Londres et à San José (Californie) presque simultanément deux compétitions opposant les petits joueurs d'échecs électroniques, programmes pour micro-ordinateurs ou machines spécialisées.

Le vainqueur fut le même en Angleterre et aux Etats-Unis : Challenger Sensory Champion, prototype de la firme américaine Fidelity Electronics qui fabrique et commercialise la série des Chess Challenger.

Cet excellent programme, mis au point par les époux Spracklen, déjà auteurs de la série des Sargon, devait remporter toutes ses parties, cinq à Londres, quatre à San José.

Le tournoi de San José était de niveau supérieur du fait de la présence du programme Mychess, mis au point par Dave Kitinger.

Sur disquette placé dans un ordinateur individuel Cromenco, Mychess s'était imposé depuis six mois aux Etats-Unis comme le meilleur programme existant.

Opposé à Sargon 2.5, le plus performant des appareils vendus actuellement en France, sur 50 parties jouées au niveau 4 pour chaque appareil (2 minutes par coup en moyenne) le résultat avait été le suivant :

35 victoires pour Mychess, 10 nulles et 5 victoires pour Sargon 2.5.

Le match Mychess contre Challenger Sensory Champion était donc le clou du tournoi de San José.

Il eut lieu dès la deuxième ronde et tint toutes ses promesses, la partie étant d'un excellent niveau.

Qu'on en juge...

Résultats du tournoi de San José :
1e, Challenger Sensory Champion (prototype) 4 pts ;
2. Mychess B. 2,5 pts ;
3. Super System III 2,5 pts ;
4. Boris 2.5 2,5 pts ;
5. Boris X (prototype) 2,5 pts ;
6. Atari 4K 2 pts ;
7. Sphinx 1,5 pt ;
8. Mychess A 1 pt ;
9. Intel Tc 86 0 pt.

A Londres

Le tournoi s'est disputé en 5 rondes.

Y participaient 10 programmes pour micro-ordinateurs contre seulement 4 petites machines spécialisées.

Deux d'entre elles, les 2 prototypes, prirent cependant les 2 premières places :

Le Challenger Sensory Champion qui gagna ses 5 parties (1er avec 5 points sur 5) et le Boris X (2e avec 4 sur 5, après avoir seulement perdu contre le 1er.

Les deux présentations du Sargon 2.5 (MGS et Auto-Response Board) se sont classées ex-aequo à la 7e place avec 2,5.

Le Challenger Sensory Champion, qui est certainement d'assez loin le plus fort programme jamais mis dans une petite machine, sera commercialisé en juin-juillet 1981, selon le vice-président de la société Fidelity Electronics, M. Samole. Prix probable, environ 3 500 Frs.

Mychess B va être commercialisé lui aussi sur une petite machine qui sera construite à Hong-Kong. Arrivée probable en France : été 1981. Prix environ 3 000 Frs.

Boris X aurait dû être mis en module et vendu aux possesseurs du Modular Game System en janvier 1981 pour remplacer le module Sargon 2.5. Mais ses modestes résultats obligent son auteur, John Aker, à le revoir entièrement. Il ne sera disponible qu'en juin 1981.

Super System III, fabriqué à Hong-Kong, en vente depuis un an environ en Allemagne, devrait apparaître très prochainement sur le marché français. Principal atout : on peut compléter le module de base par différents périphériques tels qu'un écran à cristaux liquides, une imprimante, une mémoire permanente.

Son défaut : son prix. On annonce le système complet pour environ 7 000 Frs.

Christian Cappelle