Applied Concepts ARB

Boris Diplomat

Novembre-Décembre 1979

Novembre-Décembre 1979

Construit par la firme Chafitz à Rockville (Maryland, USA), ce petit joueur d'échecs artificiel fait suite aux premiers Boris. Son prix a été ramené à moins de mille francs, son programme légèrement amélioré et sa présentation, avec des touches digitales très sensibles et un petit échiquier à côté de l'écran, est en progrès. En effet, le premier Boris avait plus l'air d'une petite calculatrice que d'un joueur d'échecs artificiel.

Le plus étonnant, chez ce Boris Diplomat est qu'il dévoile sa pensée en affichant, durant sa réflexion, les coups qu'il est en train d'analyser. On s'aperçoit qu'il élague très vite pour ne retenir que deux ou trois coups qu'il analyse plus profondément.

Voici la première partie que je jouai, dans laquelle je pris soin de noter les coups non joués auxquels Boris Diplomat a pensé. Toutefois, je n'ai pu noter quelques coups dont l'apparition sur l'écran fut trop fugitive. B. D. avait une minute de réflexion par coup.

Blancs : Boris Diplomat
Noirs : Moi
1. B1-C3 C7-05
(après avoir pensé à : G1-F3, D2-D4, E2-E3 et E2-E4)
2. D2-D4 C5-D4
(E2-E3)
3.D1-D4 B8-C6
(sans, apparemment, n'avoir rien envisage d'autre)
4. D4-D3 G7-G6
(D4-F4)
5.F2-F4 F8-G7
(Cl-F4, G1-F3, C3-D5)
6. C1-E3 D7-D6
(Un coup faible, inférieur à ses autres supputations : G1-F3, A2 A3, E2-E4, G2-G4)
7. E1-C1 G8-F6
(Boris Diplomat a souvent recours au grand-roque. Il n'envisagea rien d'autre)
8. D3-D2 F6-G4
(Aaprès avoir beaucoup hésité : G2-G3, C1-B1, C3-D5, G1-F3, G1-H3, A2-A4, B2-B3, H2-H3, H2-H4 !)
9. G1-F 3 G4-E3
(E3-D4, C1-B1, A2-A3, A2-A4, B2-B3, D2-D3)
10. D2-E3 E8-G8
( )
11. C3-D5 E8-G8
(E3-E4, D1-D3)

Le moment critique de la partie

Sur l'écran, je vis que Boris Diplomat envisageait 12. A2-A3, un bon coup de défense qui empêche la dame noire d'inquiéter le roi blanc. Puis s'afficha le coup stupide : 12. D5-E7. Il suivit :
12. D5-E7 C6-E7
13. E3-E7 A5-E2
(Seul coup envisagé)
14. B2-B3 G7-C3
(D1-D6). Achevant de construire le réseau de mat autour du roi de Boris Diplomat. La menace A2-.A1 Mat est imparable)
15. E7-F8 G8-F8
(La seule façon de prolonger la partie d'un coup. Avant de faire cadeau de sa dame, Boris Diplomat semble avoir envisage tous les coups possibles de la position)
16. F3-G1 A2-A1 Mat
(joué sans utiliser la minute entière de réflexion)

Contrairement aux Chess Challenger , Boris Diplomat n'a pas de niveaux de jeu préétablis. Mais l'utilisateur peut lui imposer le temps de réflexion qu'il souhaite, la force de jeu du Boris Diplomat augmentant avec le temps de réflexion qu'on lui accorde.

Tout comme son concurrent de Fidelity Electronics il est très habile dans la résolution des problèmes en deux ou trois coups. En partie, des tests-matches ont été organisés qui ont montré une légère supériorité du CCX 10 au Boris Diplomat.
Celui-ci semble posséder moins de connaissances stratégiques. Il ne possède pas de bibliothèque d'ouvertures, a tendance à moins bien déployer ses pièces mineures que CCX 10 et à sortir sa dame un peu trop tôt.
On peut demander à Boris Diplomat de montrer l'échiquier au cours d'une partie, rangée par rangée.

Par exemple, au début d'une partie on peut voir la première rangée sur l'écran.
Pendant que Boris Diplomat réfléchit on peut faire une expérience fascinante qui consiste à regarder ce qui se passe sur les rangées de l'échiquier. On voit alors se matérialiser sa pensée. Les figurines symbolisant les pièces apparaissent brusquement, disparaissent, une dame blanche passe fugitivement dans le camp noir, une tour noire vient se promener sur la sixième rangée, des pions blancs se mettent à clignoter, etc. Troublant.

Le programme de Boris Diplomat est une miniaturisation d'un ancien programme créé par les Américains Slate et Atkins, les auteurs du programme Chess 4.8 l'actuel champion du monde des ordinateurs.

A ce propos, l'auteur de ces lignes a pu, lors de la Semaine Informatique et Société, affronter ce programme en une partie éclair.

L'ordinateur Control Data était relié par satellite de sa base de Minneapolis au Palais des Congrès. J'avais cinq minutes pour jouer toute la partie (cadence blitz ) et Chess 4.8 réfléchissait cinq secondes par coup, et ne pouvait donc dépasser 60 coups (cinq minutes).

On m'avait prévenu de sa force dans ce genre de confrontation, notamment que Chess 4.8 a déjà battu plusieurs grands ma tres en blitz et qu'il analyse environ 400 000 coups par seconde.

Voici la partie

Et, avec une tour de plus, Chess 4.8 me fit mat au 47e coup.
Atkins, l'un des deux auteurs du programme était présent. Interrogé, il avoua espérer voir Chess 4.8 devenir champion du monde toutes catégories.

Karpov n'a qu'à bien se tenir !

Nicolas GIFFARD
(Précisons tout de même que Nicolas Giffard était champion de France d'échecs en 1978.)

Publié avec l'aimable autorisation de son auteur.